• Un triste souvenir

    Un triste souvenir

    Novembre amer

     

    Il fait froid, c’est novembre, la jeune épousée

    Seule dans la maison, pliée, se tient le ventre.

    Là où battait la vie, la douleur se concentre.

    Elle ne pleure plus, ses larmes épuisées.

     

    C’est novembre, il fait froid…Son tout premier enfant

    Ne verra pas le jour. C’est l’espoir qui s’écroule,

    L’avenir qui s’enfuit avec ce qui s’écoule

    D’entre ses jambes, chaud et rouge vif, son sang.

     

    C’est novembre, il fait froid…Rien ne sera pour lui.

    Il ne connaîtra pas les rentrées de septembre

    Les joujoux de Noël envahissant sa chambre,

    L’orage qui fait peur ou le soleil qui luit.

     

    Il fait froid, c’est novembre … Déjà c’est l’hiver.

    Son mari n’est pas là. Jusqu’au soir il travaille

    Sans savoir qu’elle est seule pour livrer bataille.

    Nul n’éloignera d’elle ce calice amer.

     

    C’est novembre, il fait gris mais elle n’oublie pas.

    Les blancs flocons légers, qui tombaient sur sa peine…

    Le soleil revenu fit germer d’autres graines.

    Quarante-deux années…Il neigeait ce jour-là.

     

     

    11novembre 2014

    ©Anne-Marie Lejeune

    « Imaginaire ?Souvenirs d'Oraison »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:02

    pauvre femme et personne pour la consoler à ce moment là et aussi à l'aider

    2
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 09:29

    Quels tristes souvenirs, qui ne s'effaceront jamais !

    3
    Thaddée OB
    Samedi 22 Novembre 2014 à 14:46

    C'est tellement triste ... Et c'est mon histoire ... passe un joli week-end mon amie, je t'embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :