• Quand les rêves deviennent des livres...

     Ce n'est pas pour rien que j'ai baptisé mon blog: "Les rêves de la Chouette" !

    Pour ce qui concerne le chapitre 2 des rêves d'Élisa intitulé "le premier rêve", si vous l'avez lu, vous avez pu constater qu'il est assez étrange tout de même. Une jeune femme  du 21ème siècle qui se réveille en ayant la sensation d'être une petite fille de l'âge des cavernes, ce n'est pas si courant !

    Ou s'il vous est arrivé de faire ce genre de rêve, je vous en prie, dites-le moi, je serais curieuse de savoir à quoi ressemblait le vôtre !

    Car moi, ce rêve je l'ai fait ! Et la description que je vous donne à lire dans ce chapitre 2, est à peu de choses près, semblable au songe qui m'a profondément marquée, comme je l'explique à mon amie Thaddée en réponse à son commentaire.

    Une réponse que je publie aujourd'hui pour que vous compreniez comment est né ce roman :

    Oui, ce rêve de petite fille de la nuit des temps, je l'ai réellement fait.

    C'était étrange et très troublant, l'état de confusion qui a suivi mon réveil ! Je ne savais plus où était le rêve, où la réalité. Pendant une minute, peut-être moins, je suis restée dans la peau (au sens littéral du terme) de la gamine perdue du fond des âges qui craint de ne jamais revoir l'astre du jour ! Et durant ce bref instant qui précède le retour à la réalité, je me suis demandé où j'étais, qui j’étais ! J'avais encore dans les narines les odeurs acres et fortes de la caverne, la sensation de froid et d'humidité, l'odeur du feu de bois et la terreur enfantine de la nuit, synonyme de mort !

    C'est à la suite de cela, que j'ai d'abord très rapidement couché mon rêve sur le papier pour ne pas l'oublier, puis que j'ai commencé à broder dessus en mettant instinctivement ce titre "Les rêves d'Élisa". Après quoi, j'ai entrepris de fabriquer tout une histoire à partir de ce rêve étrange ô combien !

     

    J'avais déjà eu cette sensation troublante au réveil avec ce rêve où j'étais un petit garçon de 8 ans à peine auquel sa grand-mère racontait une histoire qu'il ne voulait pas entendre parce que c'était la sienne. Elle lui disait: "Nous sommes les Duals mon petit. Et nous nous appelons ainsi parce que nous avons une double personnalité. Nous sommes pour moitié violent jusqu'au sang, pour moitié doux comme des agneaux. Mais toi, tu n'es pas comme nous"

     

    Là aussi, je me suis empressée de retracer ce rêve, puis j'ai commencé à bâtir une histoire autour de lui, il y a de cela presque 13 ans mais le souvenir de ce rêve demeure très vif en moi ! Tout comme les premières lignes de cette ébauche de roman écrites dans la foulée juste après !

    Je le finirai peut-être un jour ! Chi lo sa ?

      

      

    « Les rêves d'Élisa-Chapitre 3Des mots d'autrefois pour ma mère »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Marizou
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 08:29

    "Non lo so", mais la genèse d'un livre est toujours intéressante à découvrir !

    2
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 11:18

    Bonjour ma chouette, j'esspère vraiment, vraiment, que tu reprendras l'écriture du livre avec le petit garçon et sa grand-mère dans la forêt. J'avais lu les premières pages et l'atmosphère pénombreuse, mystérieuse, vaguement éclairée par quelque reflet de lune, autour de leur veillée nocturne, m'avait marquée. Je me souviens que j'avais hâte de lire la suite ... et puis tout s'est arrêté. Je sentais l'air tout rempli de secrets, de promesses et de missions sacrées ... Alors tu sais ce qui te reste à faire :-) Reprendre la plume et terminer un livre prometteur ! Je m'en vais de ce pas lire la suite d’Élisa. Douce journée ma Mistic, je t'embrasse très fort.

    3
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 11:55

    Bonjour Marizou et merci pour votre passage et le commentaire qui va avec. C'est vrai que la genèse d'un livre peut éclairer considérablement son écriture  ! Les histoires que j'écris sont très souvent nées de mes rêves ! C'est probablement cela qui caractérise le plus justement mon écriture.

    Et oui ma Thaddée, un jour, je l'espère, je finirai l'histoire des Duals !

    Bisous à toutes les deux

    4
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 11:59

    Vivement que nous puissions répondre individuellement à chaque commentaire !

    5
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 22:49

    Je n'ai jamais rêvé de vivre dans les cavernes ...

    C'est vrai qu'on ne se souvient des rêves que si on les écrit dès le réveil ...

    Merci pour votre commentaire si gentil et pour la bougie pour notre ami Cat ...

    Bonne soirée !

    6
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 00:32

    raconter une histoire d'après un rêve c'est un peu le vivre dans la réalité

    7
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 08:40

    Florence - Testé pour vous

    Je n'ai jamais fait de rêve où je vivais dans une caverne, en d'autres temps, d'autres lieux. Mais rêver d'une autre vie, d'une autre époque, y vivre comme si je connaissais les us et les coutumes, oui, oui, ça m'est arrivé. Je te raconte vite fait : un château, les propriétaires du château et moi avec ma famille dans une maisonnette, pauvre bâtisse où nous nous levions tôt, très tôt le matin. Partir aux champs, s'arrêter le midi, le temps d'un bout de pain et de quelques raisins...Ma journée a été interrompue par des cris. C'était ma maman qui m'appelait (pas ma mère réelle, mais ma mère, dans mon rêve). Elle était un peu plus loin, allongée et en fait, je m'en suis rendue compte en arrivant près d'elle, elle accouchait. J'ai dû l'aider, ça n'a pas été facile. Elle est ensuite rentrée avec le bébé et j'ai repris mon travail. Je me rappelle de ce rêve. Il a continué et lorsque je me suis réveillée, je ne comprenais pas ce que je faisais dans un lit...il m'a fallu du temps pour réellement revenir à la réalité...c'était, comment dire, si réaliste...Je t'ai passé les détails...c'était si vrai...

    Bravo pour ton blog, j'aime beaucoup. A très bientôt car c'est sur, je reviendrai...et si tu veux passer visiter le mien, tu seras la bienvenue.

     

    8
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 23:52

    Merci pour ta visite et pour l'histoire étrange de ton rêve ! Car c'est vraiment étange de rêver avec un tel réalisme de gens que nous n'avons jamais vus, de vivre dans ces rêves une vie qui nous apparaît au réveil, aussi réelle, sinon plus que la  vraie ! Je vais aller de ce pas visiter ton blog !

    Bien amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :