• Les rêves d'Élisa- Extrait du chapitre 25

     

                La lumière est tellement aveuglante qu’elle les referme aussitôt. La panique la submerge. Ça ressemble au gros spot de la salle d’examen où elle est passée avant chaque reformatage. Les traîtres ! Ils l’ont ramenée à la Sphère. Ses bras sont entravés, ses jambes aussi. Elle sent les électrodes sur son crâne et les tuyaux qui instillent dans ses veines les sédatifs et les neuroleptiques qui faciliteront le reformatage. Incapable de se redresser, elle ne peut voir, mais elle sent d’autres choses incongrues auxquelles ses passages en salle d’examen ne l’ont pas accoutumée. Un tiraillement entre ses cuisses, un tube souple qui partirait de là et se prolongerait le long de ses jambes. Et puis ce poids sur son ventre, comme s’ils lui avaient greffé une monstrueuse excroissance. Et encore, cette horrible sensation d’avoir le nez et la gorge obstrués. Que lui ont-ils fait ? Á quelles odieuses expériences se livrent-ils sur elle ?

                Elle a envie de hurler mais aucun son ne franchit ses lèvres. Alors elle tente de se libérer sans succès. Elle est si faible. Le poison fait son effet dans ses connections nerveuses. Ses membres ne répondent déjà plus. Elle perd conscience. Un trou noir sans images ni rêves…La mort peut-être…

               

               Une voix, l’appelle, toujours la même..

                -Bon sang Élisa, tu ne vas pas me faire ça, pas maintenant ! Tu es revenue une fois, tu peux le refaire, tu le dois ! Allez ma belle, réveille-toi !

                Comment lui résister ?

                Elle n’ose ouvrir les yeux. La lumière…

                -Jo…na…than ? coasse-t-elle.

                - C’est moi ! Répond-il…étonné.

                - Lu..mière…mal.. Prononce-t-elle péniblement.

                - Bon Dieu Élisa, enfin ! Je finissais par désespérer..

                L’entend-elle bafouiller comme s’il venait de subir un grand choc.

                - Lumière.. répète--elle

                Sa gorge est douloureuse mais elle lui semble libérée de ce qui l’encombrait, tout comme son nez. En revanche, elle n’est toujours pas libre de ses mouvements. Elle s’agite, tentant vainement de se détacher.

                -N’essayez pas de bouger Élisa, commande la voix de Jonathan devenue totalement impersonnelle.

                Elle croirait entendre la Machine.

                Elle entrouvre les yeux. Il a éteint le gros spot. Elle le distingue à peine mais elle le reconnaît même s’il a incroyablement changé depuis son départ pour la Sphère.

                -Pour..quoi Jo..nathan ? Ânonne –t’elle.

                Sa langue pâteuse et sa gorge irritée rendent sa diction difficile.

                - Vous risquez de vous faire mal.

                Ce qu’elle veut qu’il lui dise, c’est pourquoi il lui a fait ça. Une nouvelle trahison qui lui fait bien plus de mal que sa vaine tentative pour arracher liens et perfusion.

                - Elle est réveillée, l’entend-elle hurler à la volée.

                Une immense fatigue l’envahit. Á quoi bon lutter ? Elle n’est pas de force contre ceux d’en haut.

                -Pour..quoi Jonathan ? répète-t-elle, lasse à mourir

                -Tout va bien Élisa ! Tout va bien ! Reposez-vous !

                Elle réalise seulement qu’il la vouvoie maintenant ! Un comble après ce qu’ils ont vécu ensemble !

                Elle se sent repartir mais ce n’est plus comme avant. Elle ne tombe pas dans un puits sans fond cette fois. Elle s’endort. L’effet des sédatifs. Ils vont parvenir à leurs fins.

    « Sauvée de la mort, pas de la Machine ! » se dit-elle éperdue de chagrin. Elle se laisse aller. Que faire d’autre ?           

    Juste avant que le sommeil ne l’emporte, elle sent un baiser léger sur son front tandis qu’une voix douce murmure tout contre sa joue.

                - C’est ça, dors Élisa. Tout va bien aller maintenant.

    « Les tests le disent alors..."Les rêves d'Élisa"...Ouf !!! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    gandpuce
    Jeudi 5 Février 2015 à 14:44

    Courage tu vas y arriver Maman yes

    2
    Jeudi 5 Février 2015 à 15:07

    Ben j'espère ma fois ! J'ai commencé la correction ! Me relire m'aide à replonger dans l'atmosphère du livre

    3
    Evy
    Jeudi 5 Février 2015 à 16:35

    j'aime  beaucoup bonne soirée Evy

    4
    Jeudi 5 Février 2015 à 21:24
    C'est bien
    A bientôt
    5
    Jeudi 5 Février 2015 à 23:50

    pas évident cette histoire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :