• C'est reparti !

    Combien de temps cela me prendra-t-il, je n'en sais rien !

    Tout dépendra de mon inspiration

    Quel est le sujet ?

    Je n'en dirai rien, histoire de ménager le suspens jusqu'au bout

    Oui ! C'est reparti !

    Une nouvelle aventure commence !

    Souhaitez-moi bon vent !

    C'est reparti !

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Je sais, ç'est peut-être un peu débile mais c'est de l'humour

    et de temps en temps, ça ne fait pas de mal !

    En l'occurence, avec ce petit encart pub trouvé et partagé sur Facebook,

    c'est de moi que je me moque gentiment

    Culture pub...

    Et comme on dit généralement sur les réseaux sociaux

    et autres smartphones, Iphones etc...

    LOL, MDR,PTDR

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Anne-Marie Lejeune, écrivain, 63 ans bientôt, c'est :

    19 années d'écriture sans compter celles de l'adolescence

    12 ouvrages soit : 3 romans  dont  2 de 2 tomes chacun

                              1 recueil de nouvelles

                              6 recueils de poèmes

     

    Sachant que "Le 7ème Rassemblement,"  d'abord entièrement manuscrit a  par la suite  été  réécrit donc tapé pas moins de 5 fois, que la première version de "L'Arbre" l'a été au moins 3 fois et que la version intégrale en 2 tomes l'a été 2 fois, cela nous donne pour l'ensemble des ouvrages :

                              7.039676 caractères(ou signes) tapés ou si ça vous parle mieux en lettres : sept millions trente-neuf mille six-cent-soixante seize caractères

    Pour un total tous remaniements confondus de 6134 pages, d'abord écrites à la main puis laborieusement tapées sur l'ordi.

    Je ne mettrai pas le nombres d'heures passées, entre écriture (manuscrits et tapuscrits) , relectures, corrections , composition des couvertures... ce serait incalculable ! Pas mal de nuits blanches en tout cas !

    Cela répond-il à ceux qui me disent encore qu'on écrit d'abord pour soi et pour le plaisir ?

    Celles et ceux qui partagent ma folle passion me comprendront et vous diront comme moi qu'être lu est la finalité de de tout écrit.

    Tant de  travail", ne mérite-t-il pas un minimum d'intérêt ?

    Je publie chez TheBookEdition.com.

    Je m'appelle Anne-Marie Lejeune, j'ai 63 ans et je suis écrivain.

    Quoi de plus banal en somme ?

    Partager via Gmail

    6 commentaires

  • Au cas où vous ne le sauriez pas, j'ai 52 ans mais mon cerveau lui est bien plus jeune que moi puisqu'il a 21 ans.Génial ! Quant aux gens, ils m'en donnent 36 . Hi hi hi, ils sont miros !

    Je suis de sexe féminin. Quoique...Il paraîtrait que j'ai un esprit plutôt masculin, ce qui correspond parfaitement avec la suite.
    En effet, mon vrai nom de naissance est Marc, mais je m'appelle Noah.
    Je suis un héros, ça tombe bien, puisque dans une autre vie, j'étais un guerrier et que dans la prochaine, je serai un jaguar.

    Je mesure entre 1,80 m et 1,85 m. c'est selon que je suis Marc-Noah, ou le héros guerrier ! Parce que moi, je ne fais qu'1,63 m sans talons !

    Mes ancêtres vikings n'ont pas lésiné ! Il paraît que je suis une tornade et là, c'est pas top pour ma maison idéale qui est une cabane dans les bois...A Capri s'il vous plaît ! Je suis faite pour être chef mais je ne sais pas si c'est en cuisine ou à la tête de mes troupes !


    Dans ma vie antérieure, soit dit en passant, celle où j'étais un guerrier, j'étais mariée avec James Dean et on a passé de bons mais courts moments ensemble ! jeune veuve donc...ou jeune veuf ???


    Entre autres traits de caractère et particularités, je suis une fée, une princesse, un parfait mélange entre la pécheresse et la sainte. Je suis audacieuse, indépendante épicée paprika et parfumée bibliothécaire. Là encore, ça tombe bien puisque, élève exemplaire, je suis un dico ambulant et un génie de la grammaire.

    La conclusion de mon portrait en 4 lettres : je suis CHOU !

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Et contre l'obscurantisme,

    levons-nous, unissons-nous !

    Contre la barbarie...

    Libres mots

     

    C’est nus et vagissant que naissent les Humains

    Du ventre maternel..Du ventre de la Terre.

    Ils crient quand ils ont mal, pleurent quand ils ont faim

    Égaux dans le bonheur, égaux dans la misère.

    Il leur manque les mots pour dire leurs besoins.

     

    Et puis on leur apprend à se tenir debout

    En écoutant les grands, ils domptent la parole

    Ils apprennent le « Je », ils apprennent le « Nous »

    Á conjuguer la vie au sein de nos écoles.

    Ils apprennent les mots pour dire leurs besoins.

     

    On leur dit que nous sommes tous égaux et libres

    Que tous nous avons droit d’exprimer nos idées

    Que c’est la belle loi, celle de l’équilibre

    Qu’elle fait la richesse de l’Humanité.

    On leur dit que les mots valent mieux que les poings.

     

    Mais dans le même temps, on forge leur pensée

    Avec nos opinions et nos propres croyances

    En oubliant bien sûr que la graine semée

    Se nourrit et grandit au terreau de l’enfance

    Et que c’est de nos mots que naîtront leurs besoins.

     

    Liberté, droits de l’Homme tout cela est vain

    Dès lors que par le sang, nos plumes on muselle

    Au nom d’un Dieu vengeur, les armes à la main !

    Si les mots sont la vie, l’ignorance est mortelle

    Face à elle crions, qu’elle se taise enfin !

     

    ©Anne-Marie Lejeune

    Partager via Gmail

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique