• Chats, je vous aime

    Pour le défi d'Evy N° 4

     

     

    Mistic peu de temps après son arrivée chez nous

    Le chat qui dort

     

    Couché en rond à l’ombre du feuillage

    Sage,

    L’animal aux yeux d’or

    Dort.

    Sa moustache frémit…

    Souris,

    Toi si belle à croquer

    Il ne faut pas te fier

    À la patte traînant

    Nonchalamment.

    Vois l’oreille qui l’air de rien remue,

    Ingénue,

    Les frissons de l’échine

    Et la babine

    Qui se retrousse

    En douce…

    Tu crois qu’il songe,

    Mensonge !

    C’est un chat,

    N’oublie pas !

    L’animal aux yeux d’or

    Ne dort

    Que d’un œil

     

    ©Anne-Marie Lejeune

    (extrait du tome 1 de mon roman :'L'Arbre qui ne voulait pas mourir")

    *******

     

    Je suis un chat

     

    Je suis un chat indépendant, sauvage et fier

    Qui ne peut vivre heureux que libre comme l'air.

    Si j'accepte parfois qu'une main me caresse,

    Jamais je ne saurais être tenu en laisse. 

     

    Je marche nez au vent, je chasse les oiseaux,

    Avec moi les souris ne font pas de vieux os...

    Si à l'un d'entre vous j'octroie mon amitié

    C'est que je suis capable de fidélité.

     

    Mais je décide seul n'en prenez pas ombrage !

    Qui pourrait se vanter d'avoir dompté l'orage ?

    Ou les folles nuées ou le vent qui les pousse ?

    Ou encore du sol les terribles secousses

     

    Indomptable je suis et comme la nature J

    e peux me soigner seul en léchant mes blessures.

    Et c'est seul que je meurs quand vient le grand départ

    Pour ne pas voir les larmes noyer vos regards.

     

    Votre chagrin sincère est cependant si vain !

    Avez-vous oublié que nous autres félins

    Nous défions le trépas et nous moquons du temps 

    Pour renaître aussi fiers, aussi libres qu'avant ?

     

     

    Et lorsque surviendra notre dernière mort,

    C'est sans un seul regret, sans l'ombre d'un remord

    Qu'à pattes de velours dans notre Paradis,

    Nous marcherons enfin, sans faim et sans soucis…

     

    ©Anne-Marie Lejeune

    (extrait du tomme 2 de "L'Arbre qui ne voulait pas mourir")

    « Des illusions ? Printemps d'hier à aujourd'hui »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Evy
    Mardi 17 Mars 2015 à 14:38

    Bonjour An'Maï

    Bien jolie ta participation j'aime beaucoup le 2éme texte quand j'ai perdue mes chats j'ai eu du mal à m'en remettre merci pour cette participation bonne aprèm bisous Evy j'ai mis ton lien

    2
    Mardi 17 Mars 2015 à 23:29

    les chats sont plus indépendants que les chiens

    3
    Lundi 23 Mars 2015 à 17:50

    Coucou Anne-Marie

    J'aime beaucoup ! C'est beau et félin...

    Je participe aussi à ce défi même si je suis un peu en retard pour le publier pour Evy

    Bien cha(t)micalement.

    Béa kimcat

    4
    Thaddée OB
    Samedi 4 Avril 2015 à 14:16

    Qu'ils sont touchants ces poèmes dédiés au Chat. Le tien est si craquant, j'espère qu'il va bien. Joyeuses Pâques An'MaÏ.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :